Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le BLOG  D'ORNELLAMAI

Pâques de mon enfance

7 Avril 2012, 18:46pm

Publié par ornellamai

Notre grand-mère habitait un petit village de Hte-Marne, en Bassigny.

http://i39.tinypic.com/bdm64m.jpg

    Après l'hiver, notre première visite chez elle était à Pâques. Ce fut d'abord dans la ferme, avec mon grand-père. C'était une joie pour eux de nous retrouver, leur fille "notre Georgette" comme disait ma grand-mère, papa "le Louis" et nous deux, ma soeur et moI.

    Ma grand-mère n'oubliait pas de commander à l'épicier qui passait une fois par semaine, le roti ou le pot au feu, et bien sûr quelques chocolats pour "nos gamines". Elle se donnait du mal pour que ce jour soit fête. Pour elle , on venait de la ville... c'était quelque chose, une reconnaissance vis à vis des voisins. Elle était fière de nous.

    J'ai toujours vu chez elle, le Pélerin, le Christ sur la cheminée. Au moment du retour, elle n'oubliait pas de nous dire "tu m'écriras".

    En pension, à la ville voisine, durant l'étude du jeudi, je lui envoyais quelques lignes ou une jolie carte postale et je glissais dans l'enveloppe un petit billet. Lorsqu'elle me répondait (mon grand-père nous avait quittés), elle aimait passer un petit moment à me raconter les nouvelles du village, des voisins, ses petites misères et le long de la feuille de papier je lisais "merci pour le bibi".

 

     Souvenirs de Pâques bien lointaines et pourtant tellement vivantes au fond de mon coeur.

http://i43.tinypic.com/2vs0m1i.jpg                             Joyeuses Pâques

Commenter cet article

LUZIFER 17/04/2012 21:44

Récit écrit avec le coeur qui trouve des résonances un peu partout...Bonne semaine Ornellamai !

liserois 17/04/2012 21:23

BONSOIR MICHELLE , merci pour tes mots qui m ont bien fait plaisir . Et puis cette évocation de souvenirs au temps des grands parents enfin des pépé et mémé comme on disait m a beaucoup plu ,et
cela m a rappelé nos visites a Francisque Brissaud un cousin a mon père .Il habitait a Crevière ( quel drole de nom ) un hameau de PASSINS un petit village iserois ,agé ,il y gardait encore son
troupeau de mouton , c est en champ avec ses betes qu il avait apercu le dernier loup de l Isère , souvent il nous racontait cette rencontre avec le loup , nous enfants ont frissonait de peur , on
ne s écartait pas trop de sa maison cernée par la foret sombre et l on voyait briller les yeux de la bète a travers les branchages pret a bondir sur les petits chaperons rouges que nous étions .Du
vieux placard grincant qui avait du voir aussi le loup , il sortait un paquet de gateau LU , qu il ouvrait religieusement et retournait délicatement sur une vielle assiette qui elle avait du voir
Napoleon .Quand a mes parents Antonin et Emilienne , ils avaient droit a un verre de vin de sa vigne , tout ce dur travail pour cette piquette qui ne dépassait pas les 9 ° mais dont il était si
fier .
La foret sombre n éxiste plus , la maison méconnaissable est noyée dans un lotissement , ou meme le loup aurait peur aujourd hui de s y rendre . BIZ A+ CHRISTIAN

Louis-Antoine83 14/04/2012 23:39

Et maintenant les grand-mères surfent sur Internet !
Amitiés.

Florentin 13/04/2012 15:34

Tout le temps que nous sommes dans le souvenir de quelqu'un, nous sommes toujours vivants. C'est la leçon. Mais, c'est au prix souvent d'une triste nostalgie. Ce qui a été ne sera plus, hélas.
Allez, séchons nos yeux qui commencent à se mouiller. Dimanche arrive ... A plus. Florentin.

Bleue-Farandole 10/04/2012 20:41

C'est très émouvant Ornella et j'aime beaucoup tes mots! MERCI! Je t'embrasse dans la lumière de Pâques!