Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le BLOG  D'ORNELLAMAI

Le Printemps des poètes

10 Mars 2010, 20:37pm

Publié par ornellamai

PDP-AFFICHE-2010petitpetitLe Printemps des poètes se déroule au 8 au 21 mars  sur le thème "Couleur femme". La part belle sera faire aux poétesses.

                              Et   je   vous  offre  quelques strophes  d'un poème  de
                                                     MARIE NOEL

     Connais-moi si tu peux, ô passant, connais-moi !
     Je suis ce que tu crois et suis tout le contraire :
     La poussière sans nom que ton pied foule à terre
     Et l'étoile sans nom qui peut guider ta foi.
              
                  Je suis et ne suis pas telle qu'en apparence :
                  Calme comme un grand lac où reposent les cieux,
                  Si calme qu'en plongeant tout au fond de mes yeux,
                  Tu te verras en leur fidèle transparence....

                              Si calme, ô voyageur... Et si folle pourtant !
                              Flamme errante, fêtu, petite feuille morte
                              Qui court, danse, tournoie et que la vie emporte
                              Je ne sais où mêlée aux  vains chemins du vent.

..................
     Connais-moi ! Connais-moi ! Ce que j'ai dit, le suis-je ?
     Ce que j'ai dit est faut - Et pourtant c'était  vrai !
     L'air que j'ai dans le coeur est-il triste ou bien gai ?
     Connais-moi si tu peux. Le pourras-tu ?....Le puis-je ?
  100 6417
                                 J'ai appris ce poème l'année de mes 17 ans , il m'était resté au fond
                                 du coeur.... grâce à internet , j'ai retrouvé tous ces mots qui nous font
                                 entrer au plus profond de nous. Se connait-on soi-même ? Tantôt
                                 calme comme un grand lac,  tantôt ardente comme un vol d'alouette
                                 et voici la dernière phrase de ce long poème de 13 strophes :

 "Quand mon vieux curé qui baisse
  Te raconterait tout bas
  Ce que j'ai dit à confesse
   Tu ne me connaîtras pas ".




Commenter cet article

anne ( kali ) 13/03/2010 17:17


J'aime bien Marie Noel .

A quatorze ans ans , j'ai lu "Le Chemin plat et gris ..." ( c'est dans A None , les chansons et les heures)
Je n'ai jamais oublié ce poème et le sais par coeur !


hélène 13/03/2010 13:23


"Poètes de haute-Loire du XVIème à nos jours! " je n'ai pas connaissance de cet ouvrage , je ne trouve rien sur internet , comment en savoir plus? bises


bleue-Farandole 11/03/2010 18:15


tu sais que j'écris des textes dans le registre poétique, enfin c'est ce que les autres disent. Il y a un de mes textes dans une jeune anthologie "Poètes de haute-Loire du XVIème à nos jours! C'est
fou le nombre d'écrivains... Mais je suis heureuse qu'on m'est demandé car l'écriture exige beaucoup et la solitude souvent pour compagne de chemin! Je t'embrasse. Si tu veux passer ce week-end, il
y aura un article qui je pense devrait t'intéresser. Bise.


Louis-Antoine83 10/03/2010 22:32


J'aime beaucoup les poèmes de Marie-Noël et j'admire votre mémoire pour en avoir retenu les strophes.
Amitiés en passant.


Lotjea 10/03/2010 22:26


Mgnifique ce poème, moi c'était la tirade de Dom Juan que j'avais à apprendre ;)
Bisous